Samedi 1 juin - Effets énergisants

18h - BAL(LES) – Cie Si j’y suis

Plein air 

 JONGLAGE / DANSE

 

Le jonglage en duo est la base de leur travail.

Enrichie au cours des années, leur complicité́ artistique donne naissance à de nombreuses créations dont, tout naturellement, le spectacle « Bal(les) ».

Inspiré du film d'Ettore Scola, ce spectacle retrace l'histoire des bals du début du siècle dernier aux années 80. C'est à travers la jonglerie, la danse et la manipulation d'objets que cette création revisite l'Histoire. Mise en scène par Martin Thérain.


19h - Zapéroziks - OFFSHORESPIRIT

Chapiteau

L'esprit qui part vers le large et s'envole vers l'horizon tel le vent offshore ! Gagnant du tremplin Jeunes en scène 2018, organisé par Limoges Métropole, cette formation s'adapte aux atmosphères, s'inspire des milieux qu'elle traverse et de ses voyages. Alliance d'un show de guitare et de compositions chantées, entrecoupées de quelques reprises connues de tous, OFFSHORESPIRIT vous emmènera sur des rythmes flamenco, pop, folk, en passant par du blues et de la variété.


21h - EIFFEL

Salle Jean Ferrat

Quand sort Abricotine en 2001, le rock français a le vent en poupe. En alliant l’énergie du rock au lyrisme de la chanson le groupe va trouver sa signature : l’ADN Eiffel. Suivent Le quart d’heure des ahuris (2002), Tandoori (2006), À tout moment (2008) et Foule Monstre (2012). Des enregistrements marqués par des changements de maisons de disques, mais à chaque fois provoqués par le plaisir de jouer ensemble (plus de

600 concerts au compteur). 

Eiffel comme une entreprise où se conjugue à la fois liberté et fidélité. Et où rien n’est jamais écrit à l’avance…Aussi, sept ans après la sortie de Foule

Monstre, Eiffel revient en avril 2019.

Le sixième album en dix-huit ans d’activité. Dix-huit ans ! L’album de la majorité ? Ce serédécesseurs, est marqué par l’envie d’en découdre, il est aussi peuplé de visions récurrentes et de personnages étranges, dans un univers qui n’est pas sans rappeler Georges Orwell ou Philip K. Dick. En 2019, Eiffel fait du rock comme certains font de la science-fiction : pour prendre plaisir à se faire peur.


23h - LA CARAVANE PASSE

Chapiteau

Pour La Caravane Passe, groupe soudé depuis 15 ans, la musique ne montre aucune frontière apparente entre traditions et musiques actuelles (rock, hip-hop,

ragga). La voix de Toma Feterman (également connu sous le nom de John Lenine au sein du Soviet Suprem), parfois chantée, parfois rapée retrace un périple du quotidien et des rencontres oniriques, tout en révélant sa double culture (parisienne et soviétique). Et quand le tromboniste prend la parole, c'est pour y apporter sa touche gitane de Catalogne. Cette union, c'est déjà l'Europe qui se réunit : une Europe culturelle, qui confronte ses folklores oubliés pour mettre tout le monde d'accord.

Quand la Caravane passe, elle donne envie au sédentaire de monter à son bord et d'aller faire un tour. Un tour de piste pour commencer, mais qui pourrait pousser au tour du monde.